Comment re-négocier son crédit ou son prêt bancaire ?


Le premier réflexe consiste à demander à sa banque une révision du taux concédé quelques années plus tôt. A coup sûr, cette dernière ne va guère apprécier la requête, c'est même souvent un sujet qui fâche. Pour couper court à toute tentative de négociation, le banquier va tenter d'expliquer que, lorsque l'établissement a consenti le prêt, il a dû lui-même emprunter le capital aux conditions de marché du moment.

C'est vrai, mais pas tout à fait. En fait, les banques financent en partie les crédits accordés en piochant dans leurs fonds propres, à savoir les dépôts non rémunérés de leurs clients.

Au premier rendez-vous, le chargé de clientèle se gardera de faire une offre; au mieux, il proposera à l'emprunteur de revenir le voir avec en main une offre concurrente. Mais, là encore, rien n'est gagné. La banque peut rester sourde à toute sollicitation, car rien ne l'oblige à revenir sur les conditions de départ. Avant toute proposition, le banquier réexaminera le dossier de son client et passera au crible sa situation financière.

Faites jouer vos atouts lors de la négociation

"Pour avoir gain de cause, j'ai rapatrié un compte titres, un PEA et l'épargne-logement de la famille, qui se trouvaient dans ma seconde banque", explique Michel A. "Pour ne pas laisser partir leurs bons clients à la concurrence, les banques acceptent, bon gré, mal gré, des révisions de taux, mais le sujet est tabou. D'ailleurs, la plupart d'entre elles ne veulent pas que cela s'ébruite".

Pret conso

Obtenir auprès de sa banque une révision des conditions de crédit ne signifie pas pour autant décrocher un taux "canon". "Le nouveau taux s'apparente davantage à un taux intermédiaire entre le taux initial et le taux d'appel", explique Florence Verdier. Isabelle et Simon, qui remboursaient depuis six ans un crédit à 5,1%, viennent de renégocier auprès de leur prêteur. Leur taux est désormais de 4%, alors que la banque offre 3,8% à de nouveaux clients ayant le même profil qu'eux. Il n'en demeure pas moins que rester dans sa banque s'avère être la situation la plus simple et surtout la plus économique. Seuls les frais de dossier seront dus.

Pour en savoir plus sur les crédits à la consommation : https://www.boursedescredits.com/credit-consommation.php

ch be lu ca